lundi 6 juillet 2015

Retombée positive du Marché International des Arts du Bénin et d’Afrique (Maiba) de Grand-Popo : Stan Tohon en Afrique du Sud pour trois (03) semaines


Stan Tohon  en prestation devant Ladislas Agbessi au Miaba
 Six (06) mois après l’organisation des manifestations socioculturelles du Marché international des arts du Bénin et d’Afrique (Maiba) de Grand-Popo, l’une des retombées positives majeures  est en voie d’être concrétisée. Et ceci, à travers la descente de M. Stan Tohon en Afrique du Sud, mi-juillet sur invitation du parrain de cet évènement, M. Ladislas Prosper Agbéssi


Le roi du Tchink système, M. Stan Tohon aura trois (03) semaines environ à faire en Afrique du Sud. Au cours de son séjour, le chantre aura  à donner des concerts dans plusieurs salles de spectacle. Faisant ainsi la promotion de la musique béninoise en Afrique du Sud, M. Stan Tohon profitera de cette occasion pour réaliser d’autres tubes bénéfiques à M. Ladislas Prosper Agbéssi. Il faut dire que cette opportunité du grand chanteur béninois est le fruit visible  des manifestations socioculturelles du Marché international des arts du Bénin et d’Afrique (Maiba) de Grand-Popo, qui se sont déroulées du22 au 28 Mai dernier. En effet, le parrain du Miaba a promis en présence des festivaliers et invités, qu’il va offrir une bourse au chantre Stan Tohon en Afrique Sud pour promouvoir la musique béninoise. Cette promesse vient d'être concrétisée ce qui montre clairement qu'il faut croire à certaines personnalités qui ambitionnent le développement du Bénin.
Par Rodéric DEDEGNONHOU, Journaliste à l'Agence Bénin Presse (ABP) 

Rencontre de prise de contact à la direction de l’ensemble artistique national du Bénin : Les 20 danseurs recrutés s’imprègnent du fonctionnement du ballet national


Marcel Zounon au milieu des danseurs
Le directeur de l’ensemble artistique national du Bénin, Marcel Zounon a tenu une rencontre de prise de contact avec les vingt (20) danseurs nouvellement recrutés pour le compte de la saison artistique 2015 en vue de  leur repréciser les règles du fonctionnement du ballet national. C’était le vendredi dernier, au siège de ladite structure, en présence des maîtres chorégraphes.

Assis à même le sol, les uns à côté des autres, les vingt (20) danseurs nouvellement recrutés pour le compte de la saison artistique 2015  sont venus à l’heure pour prendre part à cette séance si importante pour eux, dans la mesure où le moindre retard implique le remplacement systématique de l’intéressé par un autre sur la liste d’attente. « Au ballet national, nous fonctionnons sur les bases données. Tout n’est pas permis. Le respect strict des règles est de mise », a déclaré M. Marcel Zounon, à l’entame de la rencontre. 


Pour lui, « le respect,  le sérieux, l’honnêteté  et l’assiduité » sont mesures vivement recommandées au ballet national. « Le travail bien fait » avec la participation active de tout le groupe, constitue le résultat attendu au terme cours de leur contrat de cinq (05) mois (Juillet- Novembre 2015), a –t-il poursuivi.  A en croire le directeur de l’ensemble artistique national du Bénin, les nouvelles recrues auront pour mission de faire un travail permanent sur la valorisation du patrimoine culturel immatériel, notamment la danse, mais aussi de faire une création artistique, qui connaitra une tournée nationale et internationale. Reconnaissant que la lourdeur administrative a freiné le démarrage  des activités de sa structure pour le compte de l’année 2015, M. Marcel Zounon a instruit les maîtres chorégraphes, composés de M. Richard Adossou, M. Clément Kapko et  M. Koffi Alladé à accélérer les répétitions afin de placer sur orbite une nouvelle fois la danse béninoise.
Par Rodéric DEDEGNONHOU, Journaliste à l'Agence Bénin Presse (ABP) 

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...