vendredi 15 mai 2015

Mise en œuvre du projet « Le marché international des arts du Bénin et d’Afrique » édition 2015: Georges Agbazahou initie une vingtaine de stagiaires à la teinture


La maison des jeunes de Natitingou accueille depuis mercredi dernier, les travaux d’un atelier d’initiation à la teinture  au profit d’une vingtaine de stagiaires. Sous la supervision de Georges Agbazahou, cet atelier intervient dans le cadre de la mise en œuvre du projet dénommé : Le marché international des arts du Bénin et d’Afrique (Miaba), dont le soutien à cent pour cent  du président, Ladislas Prosper Agbéssi est sans faille
 
Ils sont une vingtaine de stagiaires, provenant des collèges d’enseignement généraux I et II de la ville de Natitingou,  à suivre les travaux de cet atelier d’initiation à la teinture avec dévouement et dextérité. Selon le formateur principal, M. Georges Agbazahou, les travaux ont démarré dans la soirée du mercredi, par une prise de contact avec les stagiaires. Ensuite la phase d’attache  sur le tissu de coton très fin (percale) a été explorée aux participants de cet atelier. Pour lui, des orientations ont été données aux stagiaires par rapport à la préparation des couleurs selon leur inspiration. La phase pratique de cette théorie a consisté à la préparation de la couleur jaune afin de permettre aux stagiaires de plonger des tissus dans le soluté, pour appréhender l’influence de la couleur jaune dans le tissu. Les travaux de cet atelier se sont poursuivis le jeudi par une technique dans le domaine de la teinture. Il s’agit du batik, qui n’est rien d’autre qu’une mode de teinture des tissus dans lequel on enduit ceux-ci de sire protectrice.

 La finalité de cette technique, à en croire Georges Agbazahou, est de fixer autrement les motifs sur le tissu ainsi coloré. Aussi, les participants ont eu le privilège de recevoir les notions élémentaires du dessin. Il faut dire que la soirée du vendredi  est retenue pour des animations relatives à la percussion et à la marionnette au cours secondaire saint Augustin de Natitingou et au village d’enfants Sos de la même localité. D’autres formateurs tels que : Gabin Ayohouannon, Toussaint Adjanohoun, Jacques Kpadé et Soronou Ousmane  de la Guinée accompagnent Georges Agbazahou dans les travaux de cet atelier de formation. Il faut dire que le directeur du centre des jeunes de Natitingou a félicité l’esprit humanitaire de ce projet.   Le Miaba  vise promouvoir la culture artistique du Bénin et de l’Afrique, valoriser et renforcer la contribution du Bénin dans le partenariat culturel, régional et international.
Par Rodéric DEDEGNONHOU

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...