mercredi 1 octobre 2014

Discographie béninoise : Le single « Mànàn Salélé » de Frankosun officiellement présenté


Présentation du Single aux Journalistes
Membre très actif du groupe musical « Afrodisia band », Franck Oladélé Arnaud Koumolou  alias Frankosun, béninois résident en Finlande, a officiellement présenté aux hommes des médias le 01er single d’un nouvel album «Gbèmin-Siyin » de huit (08) titres. C’était hier mardi, sous la paillote de l’institut français du Bénin (Ifb).



Le répertoire culturel béninois dans le domaine de la musique vient une nouvelle de s’enrichir. Et ceci, à travers la présentation officiel du premier single intitulé « Mànàn Salélé », extrait du premier opus du jeune chanteur béninois, Franck Oladélé Arnaud Koumolou  alias Frankosun. Avec dextérité et maturité de ce dernier, ce single vient de le propulser au-devant de la scène internationale. A l’écoute, ce signe  émouvant laisse pantois tous les mélomanes, parce qu’ils se retrouvent parfaitement dans le message véhiculé par Frankosun. Rien n’est abordé au hasard sur ce single, l’harmonie des instruments impeccable, le chœur intervenu à des moments précis, le rythme frissonnant entre la musique moderne et celle traditionnelle, la voix de l’artiste facilement à dissocier de la mélodie. Pour l’artiste, le single intervient pour encourager non seulement ceux qui vivent dans le désespoir mais aussi interpeller chaque personne à relever les défis au quotidien. « Nous ne sommes pas venus dans ce monde pour errer mais au contraire, avec l’impulsion de Dieu, nous devons  avancer dans notre mission quotidienne », a –t-il précisé. Il faut souligner qu’à travers ce single, Frankosun fait déjà la fierté du Bénin au-delà des frontières, puisqu’il ne s’arrête pas en si bon chemin. Il va loin en explorant d’autres sonorités sur l’opus « Gbèmin Siyin » à savoir : La world music, raggea et salsa. Cet opus de huit titres sera lancé au Bénin en 2015, mais avant, des concerts live sont prévus en Finlande dans le but d’amorcer la promotion et la diffusion du travail abattu par ce jeune en complicité avec le groupe « Afrodisia band ».

Frankosun
  Qui est  Franck Oladélé Arnaud Koumolou  alias  Frankosun ?
  
Issu de M. Emmanuel Koumolou et de Mme. Clémence Bankolé,  Franck Oladélé Arnaud Koumolou  est originaire de la commune d’Ifangni, dans  le département de l’Ouémé-Plateau. Né le 11 Février 1983, Franck  a fait ses études primaires à l’école primaire publique de Sègbèya de Cotonou. Après l’obtention du certificat d’Etude primaire (CEP), il a poursuivi ses études secondaires au Lycée Technique d’enseignement Familial  et Social.   Dans le but de s’affirmer dans la société, où le travail détermine  la première valeur  de l’Homme, Franck a choisi de se faire former en Hôtellerie dans ce lycée. Dans ce métier pluridimensionnel, il a la maîtrise de la restauration, la cuisine et le tourisme. Il a exercé ce métier dans plusieurs complexes hôteliers du Bénin tels que : PALACE BENIN et Auberge Grand Popo. Il continue de travailler dans une société de gestion, hôtelière en Finlande sans oublier de mentionner qu’il suit des cours de renforcement des capacités dans le domaine. Face à certaines péripéties de la vie, Franck a su très tôt prendre son destin en main devant cette ambition de chanter. « Que faire pour Porter un autre regard sur les vécus quotidiens  des hommes et des femmes ? Comment  vivre leurs joies, tristesses, souffrances. Que faire pour transcender tout ce qui se passe autour de nous afin de donner  un grand espoir aux uns et autres ». Telles sont entre les interrogations qui viennent à l’esprit de Franck. Il pense qu’il peut trouver de solutions à ces questionnements par la musique. C’est ainsi, qu’il est parti en Finlande en 2011 pour jouer dans plusieurs  groupes musicaux tels que : world music system, Vaudou land Band, Obi Phrase and The Cross Culture band….etc . Au cours des concerts, Franck   appuie ces groupes précités en qualité d’accompagnateur vocal et joueur de Djembé (tam-tam) solo. Au regard de ce parcours, Frank a décidé de former aussi un groupe musical en complicité avec un autre groupe dénommé « Afrodisia Band ». Ce dernier est composé de 10 personnes à savoir : De Pianiste, batteurs, guitariste basiste, guitariste soliste, joueur de Djembé, joueur de Congas, trompettistes, choriste, joueur  clarinette et un leader vocal. Ce mariage a permis  d’organiser deux  concerts. Le premier à l’occasion de la fête de l’indépendance de la sierra-Léone  en Finlande  et le second concert dans un studio de répétition live offert aux amis pour la découverte de la bande.

  

                
Frankosun et le groupe Afrodisia Band »
Dans la Coulisse de  la réalisation  de  l’album  « Gbèmin-Siyin ».

« Mes expériences personnelles m’ont confirmé que rien  n’est facile dans ce monde  sans l’effort individuel. Il faut se donner corps et âme avant  d’atteindre les objectifs fixés. Mon début de carrière musicale  n’a été autre que celui d’un rôle de vocaliste et accompagnateur en Djembé dans les différents groupes de musique en Finlande. Ce qui m’a permis de vivre la réalité de la vie d’artiste et aussi d’approfondir ma connaissance dans la musique », a déclaré l’artiste. C’était en  Juin 2013, qu’il est rentré au Bénin pour le pré-enregistrement des titres de cet album. Sous la houlette de Georges Agbazahou, Adjadohoun Létamine, El Gré et autres musiciens, il est parvenu à réaliser le pré enregistrement des morceaux. Ensuite, il est reparti en Finlande avec  le produit où il a eu la chance de rencontrer  Mikäel Siljanen et les autres membres du groupe  Afrodisia band. Les séances de répétitions se sont enchainées. Ensemble, ils ont commencé par travailler  pour la perfection et l’authenticité du style et la musique à proposer au public. Après quelques mois, il est revenu  au bercail  pour l’enregistrement final de l’opus. L’enregistrement a eu lieu au studio Herman Ray à Cotonou en Juillet 2014. Cet album de Huit titres  est entièrement bouclé. Des rythmes tels que afrobeat, raggea , salsa mélange de la musique moderne d’inspiration traditionnelle ont été exécutés. Parlant des thématiques, il a  chanté l’Espoir, la paix, l’amour, hommage aux personnes handicapées, la solidarité, halte au racisme………… Un single « Man Nan Sa Lélé » est prêt déjà. Sans producteur ni manager, Frankosun est seul pour les différentes charges financières liées à la réalisation de cet opus. Vivement que des personnes de la bonne volonté l’accompagnent le génie de jeune chanteur.

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...