mardi 11 mars 2014

Visite touristique dans la commune de Grand-Popo : Vingt (20) finlandais à la découverte d’Agoué



Vue des touristes

Sur initiative du jeune chanteur et percussionniste  béninois, Gildas Houéssou, vingt (20) finlandais ont foulé le sol béninois depuis quelques semaines. Après plusieurs séances d’échange sur les richesses culturelles de la commune de Grand-Popo, la forte délégation a eu le privilège de faire la découverte de plusieurs sites touristiques dans l’arrondissement d’Agoué. C’était vendredi dernier en présence de plusieurs invités curieux.




Ils sont au total vingt (20) finlandais à visiter plusieurs sites touristiques de l’arrondissement d’Agoué en passant par la commune de grand-Popo. Le centre culturel Fino-africain «  Villa-Karo »  a marqué le point de départ des visites à Grand-Popo. Des ateliers de créations d’arts ont été également visités dans la même commune. Des villages très proches de la commune ont reçu la visite des finlandais.

 Après cette étape, cap a été mis dans l’arrondissement d’Agoué. Là, Gildas Houéssou a initié une grande caravane au profit des hôtes. Ils ont été accueilli en grande pompe par la population d’Agoué et environ. Un cortège, constitué des femmes de regroupement et des conducteurs de taxi-motos ont rehaussé l’éclat de la caravane de par leur présence massive. Le spectacle déambulatoire a démarré au centre ville d’Agoué pour échouer à Coco-Beach en passant par le fleuve reliant Agoué-Lomé. Selon Gildas Houéssou, c’est la première fois que ces finlandais viennent en Afrique. C’est un plaisir pour moi de présenter aux finlandais comment  l’Afrique vit, les vécues quotidiennes des africains notamment béninois, a  fait savoir Gildas Houéssou. Pour lui, l’idée est de permettre aux finlandais de se familiariser à certaines réalités africaines. La majorité des finlandais se disent très satisfaire de la visite touristique parce qu’ils ont découvert autrement le naturel au niveau des villages de l’arrondissement d’Agoué.

                       
                                             Quelques impressions des apprenants






Oscar Kivikoski « Je viens de découvrir que le Bénin est pays extraordinaire à travers ses richesses potentialités touristiques. Je veux parler de la nature, la plage et la population très accueillante. Je pense y revenir si une nouvelle occasion s’offre à nouveau ».



                                                            




 Emi Riiko «   Ce qui m’a  surtout impressionné dans notre visite, ce sont les gens et la nature. J’ai vu comment les gens se sont amusés et leur façon de vivre ».











Vaana Houessou

« Cela cinq (05) ans que mon mari Gildas Houéssou nous sommes embarqués dans plusieurs projets culturels. Je l’assiste dans la promotion de tout ce qu’il fait. En tant qu’artiste plasticienne Finlandaise, j’ai découvert d’énormes choses à exploiter au terme de cette rencontre »








                                   Par Rodéric Dèdègnonhou, Journaliste à l’Agence Benin Presse

Grand concert live de musique à « Agoué Yessouvito » : Gildas Houéssou, l’espoir du reggae au Bénin


Altruiste, indivisible, social et très ouvert aux critiques constructives pouvant contribuer à la promotion de sa carrière musicale, Gildas houéssou, nouvelle figure de la musique béninoise vient une nouvelle fois parler de lui dans la commune de Grand –Popo, plus précisément de l’arrondissement d’Agoué. Et ceci, à travers un concert live, qu’il a offert vendredi dernier à la place des fêtes « Ounkan-Bè Layé » d’Agoué Yessouvito aux populations de Grand-Popo et environs.


Trois(03) grandes  phases majeures ont ponctué le concert live époustouflant du  surnommé, le « Lion de Grand-Popo », Gildas Houéssou. Résident en Finlande, ce guerrier  aux longs dreads et au visage très proche de Luky Dube, icône du reggae, Gildas Houéssou a rassuré le public surexcité via une prestation live hors pair. Chanteur  percussionniste voire danseur, la dernière phase du concert live a permis de découvrir un pan du  talent protéiforme de Gildas Houéssou. Sur les traces du sud africain, Luky Dubé, il a su réaliser une bonne entrée scénique vers  23 heures 40 minutes. Accueilli en grande pompe, le fils du terroir a planté le décor des hostilités par un morceau de son opus de neuf(09) titres. En complicité avec son groupe musical, Gildas a comblé les attentes du public à travers le parcours de son répertoire musical. 
Tenant le public en haleine  par une occupation scénique formidable, Gildas Houéssou aborde les thématiques relatives à la corruption, politique,  paix, éducation, l’unité, la ségrégation et l’exclusion, bref les faits empiriques de la société. Cette prestation live révèle ses capacités d’improvisatrice inspirée, emballant tant le public que les musiciens. Avec le titre « Ayélé », joué à plusieurs reprises, sauce Gildas Houessou, les percussions se font africaines. Là encore Richard Ahouangansi utilise judicieusement le balafon, la percussion  et Gildas, fidèle au mentor, joue du grain de son micro et se tortille devant son retour  pour produire à la voix des effets sonores. Gildas  utilise sa voix de façon à la fois mélodique et rythmique tout en accordant  une importance primordiale au son. Riche et beau le spectacle live de Gildas a comblé l’attente du public très accueillant et exprimant sa grande satisfaction à travers des encouragements et ovations.

                                              Concert live acceptable …………mais……….

Malgré l’énergie débordante de Gildas Houessou, tout n’est pas aussi rose au cours du concert live. De fausses notes ont été enregistrées dans le rang des musiciens qui  ont accompagné l’artiste. Le chœur  n’a pas maintenu le rythme imprimé par l’artiste. Constant et  régulièrement presque inexistant, le chœur, vaille que vaille n’a pas su  jouer pleinement sa partition. Les musiciens tels que : pianiste, bassiste, batteur et le percussionniste ont fortement marqué leur présence positive au cours du concert. Ils sont restés en parfaite symbiose avec l’artiste du début jusqu’au terme de la rencontre. Preuve de solidarité et d’harmonie, ces acteurs sont venus de divers horizons, a-t-on appris. Cette situation pose d’emblée le problème de structuration. Pour une carrière internationale, Gildas doit tout faire pour installer un groupe solide et fidèle à ses ambitions. Des répétitions et le travail au quotidien doivent être les priorités de l’artiste. Un grand effort est aussi attendu au niveau de la technique. Des pertes de son dans certains micros ont émaillé également ce concert. Il s’agit là des indicateurs qui pourront véritablement permettre à l’artiste de propulser sur la scène internationale. 
                                               La deuxième phase du concert…………..

Elle est consacrée aux artistes qui sont venus personnellement soutenir Gildas Houéssou. Il s’agit entre autres  du togolais Eric Mc (Adjamofo) et le béninois Momo.  Grand chanteur de la république du Togo, Eric Mc a partagé avec le public quelques morceaux de son répertoire musical. Durant plus d’une heure de temps, Eric Mc a fait revivre le public de certains titres phares de son opus. Il faut rappeler qu’Eric Mc a toujours accompagné Gildas dans ses concerts. Il conseille également Gildas à mieux faire dans ses projets. Plus qu’un frère, Gildas et Eric Mc tissent des liens très étroits pour construire une carrière musicale prometteuse. 

               Hêviosso Band, coup d’élève coup de  maitre …… sur scène

La première étape du concert Gildas a permis d’apercevoir le groupe «Hêviosso band ». Venu directement de la Finlande, il s’agit d’un groupe constitué de jeunes apprenants de l’artiste Gildas Houessou. Adulés à la percussion et au Djembé live, les apprenants de Gildas Houéssou ont émerveillé le public avec faste et ferveur. Uniformément habillé, le groupe a exécuté des  premières notes musicales de la percussion et du Djembé.
Le Groupe "Hêvisso Band"
Tableau très épique , actionné par une chaleur humaine, les apprenants malgré leur origine ont su mettre en pratique avec tact, la leçon du maître Gildas Houessou. Pour un simple coup d’élève, le public a assisté à un coup de maître à travers une prestation impeccable. En complicité avec Gildas Houéssou, le groupe composé de trois filles et six garçons est resté en parfaite symbiose avec l’attente du public. Avec satisfaction et enthousiasme, Gildas Houéssou est heureux de  constater que ces apprenants ont  su appliquer les pratiques des cours reçus.

Par Rodéric Dèdègnonhou, Journaliste à l’Agence Benin Presse

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...