mercredi 27 juin 2012

Inauguration du centre culturel « Unik-lieu » : Dominique Zinkpè innove dans la ville d’Abomey.



Le plasticien béninois, Dominique  Zinkpè vient de marquer l’amorce d’un véritable développement de la ville d’Abomey  à travers  l’ouverture d’un centre culturel, dénommé « Unik-lieu ». Site de création contemporaine, la cérémonie d’inauguration de cet espace a été effective samedi dernier en présence de plusieurs invités.
 (Publié au journal Nokoué le 26 Juin2012)
Population de la ville d’Abomey, autorités communales, autorités administratives et une forte délégation européenne ont rehaussé l’éclat du cérémonial d’inauguration du centre culturel, « Unik-lieu », de par leur présence.  Dressé à Abomey, au coeur de la cité historique, Unik-lieu de création contemporaine, s’étend sur près de 10 000 mètres carrés.  Le centre abrite neuf ateliers de création, un accueil en résidence, un espace ressources, un espace scénique, un bloc administratif, et un cadre convivial au sein de son Café Unik. Pour Dominique Zinkpè, directeur de l’espace par ailleurs, Unik est conçu pour accompagner le travail des artistes vers une professionnalisation toujours plus accrue, à travers des activités de soutien à la création et de formation. Il s’agit également pour lui de permettre aux artistes internationaux de réaliser des œuvres significatives dans ce cadre privilégié de résidences de création.
Une exposition inaugurale annonce les activités sur le site. Elle réunit des œuvres de trois artistes béninois. Ils ont pour noms, Aston, Tchif et Zinkpè lui-même. Hormis  ce trio, un zoom est fait sur des œuvres de dix autres jeunes talents qui ont été reçu en résidence pour créer sur place. Ainsi, pendant que Sébastien Boko et Marius Dansou présentent de la sculpture, Damien Tokoudagba et Toffa donne à montrer à la fois de la sculpture et de la peinture. Peinture et installation constituent cependant la marque de Benjamin Déguénon et de Nathanaël Vodouhè. Par contre, Thierry Oussou présente de l’installation, Bamouss du design, Totché de la photo-vidéo et Aston qui revient ici encore avec une installation très originale.
A en croire  Alain Bruneteau, coordonnateur national du programme société civile  et culture (Pscc), pour un montant global de 65.595.700 francs  Cfa, le projet d’animation du centre Unik est un des 20 projets culturels financés par ledit programme pour le compte des appels à propositions  de l’année 2010.Selon, M. Clétus Guézo, représentant le ministre de la culture, les artistes doivent faire montre de créativité, d’assiduité et de combativité sur le site, qui de mémoire d’homme ne se trouve pas encore nulle part  sur le territoire  national pour réaliser et documenter leur projet de création. A noter que la pose de pierre de la salle d’exposition  a été posée par les  différentes  délégations présentes.
                                               Discours de M. Jean-Paul MONCHAU
Ambassadeur de France au Bénin
Prononcé par M. Dominique MARSTEAU, conseiller adjoint de Coopération
à l’occasion de l’inauguration du lieu de création contemporaine unik
Monsieur le Représentant du Ministre de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme,
Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Brésil au Bénin,
Monsieur le Maire d’Abomey,
Monsieur le Maire de Rosny-sous-Bois,
Monsieur le Coordonnateur national, chef du Programme Société civile et Culture (PSCC) de l’Union Européenne,
Monsieur le Président et Mmes et MM les membres de l’Association AYÏZO, et autres membres de la communauté artistique (notamment la Fondation Zinsou),
Chers amis.
Nous inaugurons aujourd’hui « UNIK – Lieu de création contemporaine » d’Abomey.
Il s’agit d’une initiative de l’Association AYÏZO, présidée par M. Dominique ZINKPE, qui fait partie des artistes béninois reconnus au plan national et international, comme le souligne la présence aujourd’hui de M. le Maire de la ville française de Rosny sous Bois, qui a récemment acquis une de ses œuvres, et organisé une « résidence artistique » de plusieurs semaines avec M. Dominique ZINKPE.
Cette opération est importante à plus d’un titre : Elle va permettre de développer des activités artistiques et éducatives dans ce haut lieu culturel, historique et touristique du Bénin qu’est Abomey, en complément et en harmonie avec celles habituellement mises en œuvre dans les capitales administrative et économique que sont Porto-Novo et Cotonou,
En tant que lieu d’exposition, UNIK va favoriser la découverte par le public des œuvres plastiques et visuelles produites au Bénin, notamment lors de la prochaine édition de la Biennale internationale d’arts visuels « Regard Bénin », dans l’organisation de laquelle l’association AYÏZO est très impliquée,
Il va accompagner la formation des artistes et la synergie entre eux, qu’ils soient béninois ou internationaux, puisque l’actuelle « résidence » du 11 au 24 juin de dix plasticiens dûment sélectionnés, est la première d’une longue série à venir,
Ce lieu sera également une passerelle entre les populations et leur environnement artistique et culturel.Il va notamment permettre de familiariser les enfants et adolescents à la pratique d’une discipline artistique, grâce à des ateliers d’expressions créatives ouverts aux élèves des établissements scolaires.
Toutes ces considérations ont justifié l’attribution par l’Ambassade de France d’une subvention d’environ 30 millions de F CFA, soit plus de 45.500 euros, destinée à financer la clôture, les ateliers, l'entrée palatiale, le parking et l'espace ressources ; elle a également permis de contribuer à l’équipement, et de mener des actions de sensibilisation afin que cette opération puisse être identifiée par les différents partenaires.
Cette subvention a été mise en œuvre par le « Fonds social de Développement (FSD) », créé en 1998 suite au succès du « Fonds spécial de Développement », qui avait été mis en place en 1994 dans les pays de la zone Franc suite à la dévaluation du franc CFA.
De 1999 à 2012, le FSD a soutenu 189 projets au Bénin, pour un montant total de 8,6 millions d’euros, soit 5,6 milliards de francs CFA. Ces deux dernières années, 26 projets ont été financés grâce au FSD, pour un montant total d’environ 715 millions de francs CFA, dont un tiers dans le secteur de la protection de l’enfance qui tient particulièrement à cœur de l’Ambassade de France. Depuis 3 ans, l'ambassade de France procède par un appel à projets annuel, dont le succès est croissant et en conséquence, la sélection de plus en plus rude.
Je tiens à saluer la ténacité des membres de l’association AYÏZO et tout particulièrement de son Président Dominique ZINKPE, car nous n’ignorons pas les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ce beau projet, qui a nécessité beaucoup plus de temps qu’initialement prévu.
Il me reste à leur souhaiter de trouver dans l’animation de ce lieu toutes les satisfactions qu’ils en attendent et qu’ils méritent, pour le plus grand bien de la Culture, de l’Education et aussi du Tourisme.
Vive le lieu de création contemporaine « UNIK »,
Vive la ville d’Abomey,
Vive le Bénin,
Vive la Coopération et l’amitié franco-béninoise.
Je vous remercie



Cérémonie d’inauguration du centre culturel « Unik-lieu » de la ville d’Abomey : Une équipe dynamique fait les derniers toilettages du site



 Le centre culturel «Unik-lieu » de création contemporaine du plasticien béninois Dominique Zinkpè continue de faire ses derniers toilettages en prélude à sa cérémonie inaugurale samedi prochain. A travers une descente sur le site le 14 Juin dernier, toute une équipe dynamique  s’évertue à participer aux travaux de finition dudit centre.

Maçons,  vitriers, peintres, ferrailleurs  et plombiers, femmes et  jeunes  se sont mobilisés fortement autour des travaux de finition du centre culturel «Unik-lieu » de création contemporaine. Toute une équipe dynamique dont le seul objectif est d’achever en beauté les travaux de finition du centre culturel «Unik-lieu » de création contemporaine.

 Très ordonnée, l’équipe dynamique de Zinpkè  veille et travaille  d’arrache pieds pour combler l’attente des invités. Implanté  au cœur de la cité historique des « Houégbadjavi », le centre culturel « Unik-lieu » s’étend sur près de 10 000 mètres carrés. Il  est composé de neuf (09) ateliers de création, un (01) accueil en résidence, un(01) espace ressources, un(01) espace scénique, un(01) bloc administratif, et un(01) cadre convivial au sein de son café Unik. La salle d'exposition et de réserve dédiée au stockage des œuvres sont en projet de finition. Selon Dominique Zinkpè, l’espace scénique peut contenir 300 places  et prêt à accueillir des œuvres d’arts des plasticiens du Bénin et étrangers. 

           Dix(10) plasticiens en résidence de création déjà au centre culturel « Unik-lieu »
 A rappeler que depuis le 11 juin  dernier, dix  (10) plasticiens  contemporains sont en résidence à Abomey dans le cadre du soutien à la création proposé par Unik-lieu de création contemporaine. Ils ont noms Aston (installation), Boko Sébastien (Sculpture), Dansou Marius (Sculpture), Deguenon Benjamin (Peinture et installation), Bamouss (Design), Oussou Thierry (Installation) ,Toffa (Sculpture et peinture), Tokoudagba Damien (Sculpture et peinture), Totché (Photo et vidéo)et enfin   Vodouhe Nathanaël (Peinture et Installation). Ces dix artistes sélectionnés sur dossier, suite à un appel à candidature ouvert,  vont concevoir  et développer durant 15 jours un travail de recherche artistique. Outre l’appui financier, le soutien consiste en un accompagnement nécessaire au positionnement de l’artiste et à une démarche réflexive sur l’ensemble de son œuvre. Les artistes bénéficient d’une courte formation en arts visuels autour du thème : conception de projets de création. Deux autres périodes de résidence sont proposés aux artistes sélectionnés pour réaliser et documenter leur projet de création. Elles auront lieu du 30 juillet au 12 août 2012 et du 27 août au 9 septembre 2012.  A noter que des intervenants tels que Adande Joseph, historien en art à l’Université National du Bénin Abomey-Calavi ; Djimasse Gabin, conservateur des palais royaux d’Abomey ; Zinkpe Dominique, artiste plasticien vont encadrer ces plasticiens jusqu’au 24 Juin prochain.
                   Cédric Ponti partage aussi ses expériences avec les plasticiens

Jeune artiste conceptuel issu de la scène contemporaine française, Cédric Ponti, sur invitation dudit centre a partagé hier ses expériences avec les plasticiens sélectionnés pour  la première session de la formation  conduite par le Plasticien Zinkpè avec l’appui de Gabin Djimassé, historien en art,  et Joseph Adandé, professeur d'histoire de l'art à l'Université National du Bénin Abomey- Calavi.  Le jeune artiste français a effectué une rencontre – échange avec les 10 artistes plasticiens béninois  sélectionnés en résidence à Unik  autour du thème : conception et réalisation d’un projet de création artistique.  La présentation du travail de Cédric Ponti, dont la démarche interroge son environnement et son époque à travers une réflexion visuelle est une  occasion pour les participants de la formation  de confronter des points de vue et des manières de faire et d'être "artiste" aujourd'hui dans le monde.  Cette rencontre a permis  également d'échanger autour des préoccupations et solutions plastiques dont fait l'objet la création de chaque participant.  Cédric Ponti est peintre, sculpteur et performeur, diplômé des Beaux-arts de Toulon et de Marseille en France. Il expose régulièrement ses travaux dans divers centres d'art et a été sélectionné à la Biennale des jeunes créateurs d'Europe et de Méditerranée à Bari en 2008. 

                 Impressions de quelques  plasticiens

Marius Dansou
« Il y a un truc que j’adore au cours de cette séance d’échange.  L’intervention des aînés tels que Joseph Adandé, Gabin  et Dominique Zinkpè a permis d’avoir certaines réponses sur le choix de nos matériels. Le vrai travail, c’est comment réfléchir sur la conception de nos œuvres ».

 

Bamouss
« Ces échanges culturels nous ont permis d’apprendre beaucoup de choses dans le domaine d’art.
  Je suis entrain de gagner plus de connaissance à travers ces échanges dans la mesure où des aspects culturels  et cultuels ont été abordés pour améliorer nos créations ».
  
         Sébastien Boko
« Je trouve que ces échanges apportent beaucoup d’éléments dans la pratique culturelle. Le vodoun, lègba, le temple, hêbiosso et dan sont autant de thématiques abordées pour parfaire nos créations.
  A travers les explications des aînés, nous avons compris les -différents signes qui permettent de déceler les temples et les divinités. Nous sommes également obliger à travers ces échanges de puiser dans le patrimoine culturel et cultuel afin d’apporter de nouvelles identités  à nos créations .La force et la composition des couleurs à choisir constituent  également le menu des échanges ».

Vodouhè Nathanaël

« A travers ces échanges, nous pouvons aujourd’hui interpréter une œuvre d’art et comprendre  l’idée maitresse du créateur d’œuvre. C’est une belle rencontre qui nous fixe les bases  précises dans le domaine d’arts. Je suis très content pour cette opportunité  a nous offerte par Dominique Zinkpè »


  


Bejamin Déguénon

« C’est un plaisir pour moi d’être sélectionné par les 10 plasticiens .Cette résidence est la bienvenue dans la mesure où nous n’avons pas une école des beaux arts au Bénin.  Je remercie et félicite Dominique Zinpkè pour cette initiative concrète en faveur de la nouvelle génération des plasticiens que nous sommes. J’ai eu de nouvelles notions au cours de cette aventure qui prend fin le 24 Juin prochain. Les échanges des différents communicateurs  ont édifié les participants  sur les réalités du vodoun à travers nos choix de matériels de travail. Il s’agit de donner une nouvelle orientation  à nos créations désormais ».



Prince Toffa
« Je vais commencer par remercier  Dominique Zinkpè pour avoir pensé à cette nouvelle génération des plasticiens que nous sommes.  A travers  ces échanges, nous  avons appris beaucoup d choses sur les réalités culturelles et cultuelles de la ville d’Abomey via les différents formateurs »



Thierry Oussou
« Tout d’abord, moi j’ai apprécié le cadre choisi pour abriter  ces échanges. C’est un lieu isolé.  Nous sommes en contact avec la nature dont une source immense d’inspiration. Il faut dire que ces échanges nous ont orientés  vers un traitement particulier de nos sujets».



Damien Tokoudagba
« Je remercie Dominique pour cette initiative personnelle en faveur de nous. Ces échanges avec les formateurs n’ont permis  d’ouvrir les yeux sur autres dimensions d’arts.  C’est une tribune qui favorise l’ouverture de l’artiste vers son public. Seul maître de ses créations d’arts, l’artiste peut simplement chercher proche de lui pour créer à travers le patrimoine culturel très riche »

Propos recueillis par Rodéric Dèdègnonhou

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...