lundi 10 octobre 2011

Festival national des danses traditionnelles du Bénin «Ségan» : L’édition 2011 bénéfique pour Orou Amina

L’institut français de la ville de Parakou a abrité les manifestations marquant la deuxième édition du Festival national des danses traditionnelles du Bénin « Ségan». C’était le 01er octobre dernier dans une ambiance particulière de joie que «Orou Amina» a remporté le premier prix de cet évènement en présence de plusieurs invités.
«Un trophée, une moto Djènana et d’importants lots ».Tel est le prix qui a couronné les efforts de « Orou Amina» durant les différentes phases du Festival national des danses traditionnelles du Bénin «Ségan». Avec abnégation et dextérité la danseuse, «Orou Amina» du département du Borgou est parvenue à prendre le dessus de la compétition devant 11 candidats.

Ces derniers ont su également s’illustrer à travers la valorisation des danses en lice. Après plusieurs passages des danses telles : Hada, Zolari, Agbotchébou, Zandro, Akoto-Zinli et Gogbahoun, majestueusement exécutés par les différents candidats, «Orou Amina» se positionne 01ère de la compétition. Elle est suivie de Sare Rachidath de la Donga. Sinsin Janvier du Zou et Mahoudé Léocadie de Littoral ont décroché respectivement le 03ème et 04ème prix de la compétition.

Le département de l’Atlantique est positionné 05ème avec Amoussou Philippe tandis que l’Ouémé revient à la charge avec le 06ème rang sous la houlette de Fagnihoun Stallone. Tossou Gilbert du Couffo et Tohan Crespin des Collines occupent respectivement les 07ème et 8ème place de la rencontre. La 09ème position est revenue à Sokenou Amandine du Plateau tandis que la 10ème place est accordée à Odjo Sourou Antoine du Mono. Yombo Agnèce de l’Atacora et Sagbohan et Wianso Djima de l’Alibori ont occupé la 11ème et 12ème place de la compétition. A noter que Sinsin Janvier a remporté le 3è prix à travers un réfrigérateur. Sare Rachidath de la Donga a empoché le 2è prix composé d’un ordinateur portable de marque Compaq. La 4è et le 5è partent avec un téléphone portable chacun.
La soirée a connu la touche des artistes chanteurs et humoristes tels que : Awilo de Boukoumbe, Siba Franco Junior (les deux ont évolué en live) ; Féli star, Petit RIG et Aziz Touré ont évolué en playback. Humoristes de la soirée : le duo Akouèdjo et Hom Télé. Très festive, la soirée a connu la participation active de plusieurs personnalités telles que : Dpac, représentant du maire de Parakou ; 2è Adjoint au maire de Bohicon délégation, Ddcaat Ouémé Plateau, Borgou Alibori, D/Bubedra et le Pca / Bubedra. Les membres du jury composés de Marcel Zounon Président ; Mama Worou Théodore Ddcapln Atacora Donga et Léonie Ibikounle (Dpac) ont joué leur partition à travers une proclamation satisfaisante au goût du public. Le comité d’organisation a remercié le Rejac, le maire Luc Atrokpo qui a offert la moto du premier prix et des fournitures scolaires à tous les finalistes. Le ministère de la culture, le Fonds d’aide à la culture, la Dpac, les jus de fruits Xana, le Port Autonome de Cotonou ont soutenus l’événement. Une soirée de restitution des acquis de l’édition 2011 sera organisée dans quelques jours au Palais des Congrès de Cotonou.

Par Rodéric Dèdègnonhou

Tournée internationale de l'ensemble artistique et culturel «Towara» : Le Bénin placé sur orbite de la danse au Bésil


Le directeur de l’ensemble artistique national (Dean) Marcel Zounon a donné une conférence de presse afin de faire le point de la tournée internationale qu’il a effectué du 21 juillet au 24 Août dernier sur Brésil au nom de l'ensemble artistique et culturel «Towara». C’était hier mardi dans son domicile sis au quartier « Agla » de Cotonou.

« Valoriser les valeurs endogènes du Bénin à travers les danses sur le plan national et international ».Tel est le principal objectif de l'ensemble artistique et culturel «Towara» que préside Marcel Zounon. C’est répondre à cette impérative que des membres l'ensemble artistique et culturel «Towara» ont effectué une tournée internationale du 21 juillet au 24 Août dernier au Brésil sur invitation.  A en croire Marcel Zounon, cette tournée internationale a été une opportunité aux douze 12 danseurs béninois participants de s’affirmer autrement à travers le répertoire de danses endogènes exposées aux festivaliers de Brazil. Il s’agit entre autres des danses telles que : les danses de Sakpata, Guèlèdè, Hêbiosso, Togba, Atchinan et Bélékété. Pour le conférencier, ce plateau de danses a été offert aux publics brésiliens avec la participation de l’ambassadeur du Bénin près du Brésil M. Isidore Monsi.  Hormis les cours de danses béninoises dispensés aux brésiliens et la visite des sites touristiques dans plusieurs villes à savoir « Orisha, Tereïro, Soa George, Nova Prata » organisés à cet effet, la délégation béninoise a eu le privilège de célébrer les festivités du 51ème anniversaire de l’indépendance du Bénin avec les béninois résidents au Brésil sous la houlette de M. Isidore Monsi. Des contacts ont été noués avec des autorités de l’université de Caceres du Brésil afin de permettre à l’université d’Abomey Calavi de disposer d’une usine de fabrication des produits à exploiter. Pour conclure Marcel Zounon a fait noter que le directeur du festival M. Gustavo a promis de donner un satisfécit au président de la république, le docteur Boni Yayi pour son engagement de rendre plus accessible l’éducation à tous les béninois ; gage du développement d’une nation.

Par Rodéric Dèdègnonhou

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...