jeudi 17 mars 2011

Interview de « Yvette Israël Kouamé », présidente de l’Ong « Louange des nations »: « La pluie de ce jour a purifié le Bénin de toute sorte de mauvai

Artisane de paix, Yvette Israël Kouamé, présidente de l’Ong « Louange des nations n’a jamais cessé de se battre pour accomplir les missions de Dieu à travers ses nombreuses dans plusieurs pays du monde. Elle a organisé en Février dernier, deux jours d’intenses prières de paix en marge des élections présidentielles du Bénin. Yvette Israël Kouamé, à travers cette interview revient sur cette organisation.
Quelles sont vos impressions, quand la 01ère journée des prières été perturbée par une forte précipitation ce 18 février dernier ? « Je dirai plutôt que le pari a été gagné. C'était quelque chose de positif. Cette pluie qui s’est abattue a été une bénédiction pour le pays. Il faut avoir un entendement spirituel pour comprendre que la pluie du vendredi 18 février a nettoyé le sol du Bénin et plus particulièrement le sol de Cotonou. Les autels maléfiques qui y ont été bâtis, les incantations, les libations, les imprécations et les malédictions ont été tous nettoyés. Le premier jour, vendredi, malgré cette pluie battante, les fidèles se sont mis à genoux. Dès les premières gouttes de pluie, les gens se sont prosternés sans que quelqu’un le leur demande. Je dis bravo au chantre Sem Dossou qui a tenu le peuple de Dieu en haleine avec sa trompette, cette partie a été très pathétique. En effet, à cause de la pluie, il n’y avait plus d’électricité. Nous avons travaillé sans sonorisation et sans micro. Le peuple a répondu massivement à ce rendez-vous. Nous avons "fait Jéricho" autour de la place et au septième tour, nous avons proclamé la victoire du Seigneur Jésus-Christ sur le Bénin. Nous avons proclamé la Seigneurie du Christ sur le Bénin et des paroles prophétiques sur le Bénin. Ce "Jéricho" était une victoire totale sur ceux qui voulaient que le Bénin traverse une période de trouble. Nous avons fait la repentance pour toutes les couches de la population et tous les secteurs d’activité. Nous avons prié pour l’Unité du Corps de Christ au Bénin. Nous avons par ailleurs, prié pour les quatorze candidats, avec une ferveur particulière pour le Chef de l’Etat toujours en exercice. Car la paix au Bénin dépend en grande partie de lui et de sa sagesse. En effet, il faut de la sagesse pour conduire les élections. Nous avons proclamé la prospérité sur le Bénin afin que les investisseurs viennent à flot dans le pays. La repentance a été faite sur la base de Jérémie chap. 5 verset en remplaçant à chaque fois Jérusalem par Bénin. S’il existe un seul homme juste qui intercède à Cotonou, Dieu pardonnera à Cotonou ses péchés et il guérira le Bénin. Or nous croyons fermement que ce jour là, il y avait plus d’un juste à ce rendez-vous. Le dimanche, plusieurs chantres de Dieu ont répondu présents à la grande soirée de Louange et d’Adoration. La soirée a été clôturée par une prière prophétique dite par la présidente de l’Ong, l’Evangéliste Yvette Israël Kouamé Dagba avec une onction particulière. Nous sommes persuadés que Dieu a entendu notre prière. La pluie vendredi 18 février a purifié le Bénin de tout esprit de haine et de guerre en période électorale ». D’aucuns disent que le Bénin n’a pas besoin de la prière pour consolider sa démocratie. Dites-nous les retombées de ces deux jours de prières sur la nation béninoise ?
« Nous avons prié pour que Dieu donne aux candidats, comme il l'a fait à Salomon, la sagesse de diriger le peuple. Nous sommes convaincus que quelque chose va se passer au cours des élections présidentielles et législatives de 2011. La campagne électorale se passera dans l’amour et non la haine. Et les élections se dérouleront dans une ambiance festive ». Quelle est la prochaine destination de l’Ong « Louange des nations » après celle-ci ? « Nous demeurons quelques jours au Bénin pour soutenir le peuple béninois par les prières. Il y a une équipe d’une demi-douzaine de personnes qui prient nuit et jour. Nous ne sommes pas venus juste pour proclamer la paix au Bénin. Même si certains pensent que le Bénin n’a pas besoin de prière, nous nous pensons plutôt que c’est Dieu qui établit les rois. Celui qui sera Président, Dieu le sait déjà. Après le Bénin, nous préparons l’anniversaire de l’Ong « Louange des Nations » qui aura 7 ans en juin 2011. Sept, c’est le chiffre de la perfection. En plus, Août prochain, c’est la fin du jubilé. Pour ce faire, nous souhaiterions réaliser un programme bien rempli pour ces deux événements. Nous avons la conviction que Dieu a déjà fait de très grandes choses pour le Bénin. Nous reviendrons après les élections pour une action de grâce à Dieu. Ce sera l’occasion de dire merci à Dieu pour la paix qu’il aurait accordée au Bénin. Plusieurs pays africains vont passer par les urnes en 2011, aussi, nous sommes sollicités pour aller prier pour les élections apaisées dans quelques pays d’Afrique ». Vos conseils à l’endroit de la nation béninoise pour qui, vous vous êtes déplacés de la Côte d’Ivoire ! « Je dirai tout simplement que chaque béninois sache que se sont les frères et les sœurs qui constituent la nation béninoise. Ce ne sont pas des ennemis. Après les élections, la vie continue. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas eu les mêmes candidats que nous serons des ennemis. Que la paix demeure sur le Bénin, et que vive la démocratie au Bénin. Que Dieu bénisse le peuple béninois et le Bénin ». Propos recueillis par Rodéric Dèdègnonhou (Nokoué) et Victorin Fassinou (Presse du Jour)

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...