vendredi 13 mars 2009

Spectacle déambulatoire «Parade de Perruque voitures» du plasticien Meschac Gaba

Une création pour moderniser les masques «Guêlèdè» selon le public Un immense nuage de poussière dans lequel on distingue une foule nombreuse qui converge et se transforme en un flot ininterrompu dans les grandes artères de la capitale économique du Bénin (Cotonou). C’est le spectacle déambulatoire «Parade de perruques voitures» de l’artiste plasticien Meschac Gaba qui a démarré ses hostilités au cœur de la ville de Cotonou : Place de l’étoile Rouge. Regards interrogatifs et curiosités sont les faits empiriques qui attirent l’attention des usagers des diverses artères parcourues hier à Cotonou. La population Cotonoise et environ ont vécu une nouvelle fois les moments spectaculaires en ce qui concerne les arts plastiques. Après le spectacle déambulatoire «Awobobo» du plasticien Dominique Zinkpè en avril dernier lors des manifestations du Fitheb, Meschac Gaba revient à la charge avec un nouveau concept. Intitulée «Parade de perruques voitures», cette nouvelle création de Meschac Gaba a fait le tour de diverses artères de la ville de Cotonou. En effet, seize (16) personnes en uniforme blanc ont porté chacune sur leur tête des perruques en voiture. Chaque œuvre portée a sa spécificité dans le choix de la couleur des mèches et des formes de voitures inspirées par Meschac Gaba. Sous la ballade musicale, les personnes ciblées ont fait le tour de Cotonou en suivant des itinéraires précis. La première étape de la parade a pour itinéraire l’axe Etoile rouge- passerelle de Cadjèhoun, Haie vive- place des Martyrs de Cotonou, tandis la deuxième a laissé défiler les mannequins sur les tronçons Zongo-Jonquet et place Lénine – Fidjrossè. A travers cette parade, le plasticien Meschac Gaba tient à nouer une relation particulière entre les créateurs et le public, mais également exposer le rapport, de plaisir que les artistes entretiennent avec leur travail.
A noter que le public béninois a assimilé les nouvelles créatures de Meschac Gaba aux masques traditionnels du Bénin dénommées «Guêlèdè modernisé». Nouvelle philosophie qui pourrait peut-être poussée Meschac Gaba à d’autres inspirations pour bien peaufiner cette aventure. Meschac Gaba confirme ce rapprochement du public en murmurant «les sculptures tresses font partie de ces nouveaux objets inspirés de la tradition et de la modernité pour faire innover la création béninoise ou universelle». Le spectacle déambulatoire «Parade de perruques voitures» a été filmé pour la réalisation d’un documentaire. Ce dernier sera diffusé dans d’autres pays notamment en Afrique du Sud a souligné l’artiste. En vue de permettre à la population d’être en contact avec ses œuvres, Meschac Gaba projette une nouvelle parade pour le 20 décembre prochain. Celle-ci prendra les axes tels que : parc de Sèmè- Ganhi et le Palais des congrès de Cotonou -Centre international des conférences. Rappelons que Meschac Gaba est un artiste plasticien béninois résident en Hollande. Ses grandes créations font de lui un plasticien international. Il a réalisé ces genres de parade un peu partout dans le monde mais avec le concept de «Building» façonnée en perruques. La différence est que celle-ci a été réalisée en forme de voiture. Un simple regard illustre tout le travail de dextérité de ce grand artiste africain. Publié au journal quotidien « Nokoué » du Bénin, le 11Janvier 2009
Enregistrer un commentaire

Résidence de création au complexe culturel ‘’Le Centre-Bénin’’ : Olga Luna et Vincent Bredif, un duo pétulant

                                (Les œuvres dévoilées au public vendredi) Au lendemain de la cérémonie du vernissage de l’exposition  de...